280.B0  TECHNIQUES DE GÉNIE AÉROSPATIAL / DEC-BAC EN GÉNIE AÉROSPATIAL

  • Description
  • Grille
  • DEC-BAC
  • Ton avenir

Programme EXCLUSIF (280.B0)

Préalables

  • Math technico-sciences ou Sciences naturelles de la 5e sec. ou l’équivalent
  • Physique de la 5e sec. ou l’équivalent
 

 

Tu apprendras à

  • Concevoir et fabriquer à l'aide d'un ordinateur (CAO-FAO) des pièces d'aéronefs.
  • Planifier les étapes de fabrication, d’assemblage et de contrôle de la qualité des aéronefs et des propulseurs.
  • Participer à l’expérimentation de nouveaux prototypes sur des bancs d’essai.
  • Collaborer à la planification du processus de production pour le contrôle de la qualité et les essais.
  • Élaborer des cahiers de montage. 

 

Tes aptitudes

  • Esprit d'analyse
  • Sens de la planification
  • Sens des responsabilités
  • Dextérité manuelle
  • Compréhension de concepts abstraits
  • Bilinguisme (un atout)

 

Tes intérêts

  • Mécanique
  • Travail d'équipe
  • Travail manuel de précision
  • environnement structuré
  • Travail à l'ordinateur et avec de l'équipement spécialisé
  • Résolution de problèmes

 

Tu peux accéder à des carrières de

  • Agent de méthode (élabore les procédures de réparation ou d'assemblage des aéronefs) 
  • Inspecteur et contrôleur de qualité 
  • Concepteur-dessinateur de composants, de structures, de systèmes ou d'outillage sur ordinateur (CAO-FAO) 
  • Rédacteur technique
  • Technicien en aéronautique et en génie arospatial
  • Technicien en matériaux composites
  • Programmeur de machines à commandes numériques (CNC)

 

Clique ici pour voir le prospectus 2017-2018.

La pondération d'un cours (ex. : 3-1-3) représente la répartition de la charge de travail en heures/semaine, associée à ce cours.

  • 1er chiffre = nombre d'heures d'enseignement théorique par semaine
  • 2e chiffre = nombre d'heures de travail en laboratoire ou stage par semaine
  • 3e chiffre = nombre d'heures de travail personnel par semaine

 

1re session

109-102-MQ Activité physique et efficacité 0-2-1
601-101-MQ Écriture et littérature 2-2-3
201-115-EM Mathématique appliquée à l'aéronautique 3-2-3
280-113-EM Définition de composants d'aéronefs I 1-2-1
280-1A4-EM Traitement et transformation des matériaux d'aéronefs I 2-2-2
280-1B4-EM Fabrication de composants structuraux d'aéronefs 1-3-1
280-135-EM Introduction aux propulseurs d'aéronefs 3-2-1
280-235-EM Usinage de pièces sur machines conventionnelles 2-3-1

 

 

2e session

340-101-MQ Philosophie et rationalité 3-1-3
601-102-MQ Littérature et imaginaire 3-1-3
201-914-EM Mathématique appliquée à la construction d'aéronefs II 2-2-2
280-203-EM Définition de composants d'aéronefs II 1-2-1
280-214-EM Modélisation et dessins assistés par ordinateur I 2-2-1
280-224-EM Forces et contraintes appliquées aux aéronefs I 2-2-2
280-243-EM Introduction à la thermodynamique des propulseurs 0-3-1
280-265-EM Initiation à l'aéronautique 3-2-2

 

 

3e session

340-102-MQ Philosophie : l'être humain 3-0-3
601-103-MQ Littérature québécoise 3-1-4
604-XXX-MQ Anglais 2-1-3
280-303-EM Définition de composants d'aéronefs III 1-2-2
280-313-EM Analyse fonctionnelle d'assemblage d'aéronefs 2-1-2
280-324-EM Traitement et transformation des matériaux d'aéronefs II 2-2-2
280-334-EM Forces et contraintes appliquées aux aéronefs II 2-2-2
280-345-EM Planification et fabrication de structures d'aéronefs 2-3-1
280-433-EM Systèmes avioniques 1-2-1

 

 

4e session

109-101-MQ Activité physique et santé 1-1-1
340-CEJ-EM  Philosophie : éthique et politique 3-0-3
604-YYY-EM Anglais propre au programme 2-1-3
280-353-EM Systèmes d'aéronefs 2-1-1
280-414-EM Conception et analyse de mécanismes d'aéronefs 1-3-2
280-423-EM Contrôle de la qualité de composants d'aéronefs  0-3-1
280-446-EM Programmation assistée pour commande numérique I 3-3-2
280-455-EM Méthodes et procédés d’assemblage et d'installations 2-3-1
280-463-EM Dessins de cellule d'aéronefs  1-2-1

 

 

5e session

109-103-MQ Activité physique et autonomie 1-1-1
280-513-EM Modélisation et dessins assistés par ordinateur II 1-2-1
280-523-EM Conception d’outillage pour pièces d'aéronefs 1-2-2
280-538-EM Planification et production en séries 3-5-2
280-556-EM Conception et planification de pièces en composites 3-3-1
280-635-EM Gestion de la qualité et de la production d'aéronefs 2-3-2
COMPL Cours complémentaire 3-0-3

 

 

6e session

601-CEJ-EM Français communication orale et écrite 3-1-2
280-544-EM  Stage en structures d'aéronefs 0-4-1
280-603-EM Conception d'outillage d'assemblages d'aéronefs 1-2-3
280-604-EM Projets usinés d'appareillage et d’outillage 0-4-1
280-613-EM Stage en conception de composants d'aéronefs 0-3-2
280-614-EM Programmation CAO-FAO pour commande numérique 1-3-1
280-623-EM Rédaction de gammes de fabrication 1-2-2
COMPL Cours complémentaire 3-0-3

 

 

Épreuve synthèse

En plus de l’épreuve uniforme de français, une épreuve synthèse est imposée à la fin du programme. Pour réussir son DEC, l’étudiant doit obtenir la note de passage à ces examens.

 

Pour obtenir le cahier de programme, clique ici

 

DEC-BAC en génie aérospatial avec Polytechnique Montréal

En plus de son programme régulier de Techniques de génie aérospatial, l’ÉNA offre, depuis l’automne 2009, un cheminement DEC-BAC en Génie aérospatial pour faciliter le passage des diplômés en Techniques de génie aérospatial au baccalauréat en Génie aérospatial de Polytechnique Montréal.

Les étudiants qui souhaitent suivre le cheminement DEC-BAC doivent intégrer, au cours de leur DEC de trois ans, cinq cours préalables universitaires exigés par Polytechnique. Parmi ces cours, deux sont en surplus (dont un en session d'été) et trois remplacent des cours déjà prévus dans la grille horaire.

  • Calcul différentiel (201-NYA-05) 
  • Calcul intégral (201-NYB-05)
  • Algèbre linéaire et géométrie vectorielle (201-NYC-05) 
  • Chimie générale : la matière (202-NYA-05)
  • Électricité et magnétisme (203-NYB-05)

Deux de ces cours sont reconnus comme cours complémentaires. De plus, en obtenant une reconnaissance d’équivalence de cours universitaires de 28 crédits, les étudiants de l’ÉNA pourront, s’ils maintiennent une cote R de 26 et plus et s’ils répondent aux conditions particulières d’admission de l’université, être admis au BAC en Génie aérospatial.

L'admission au cheminement DEC-BAC à l'ÉNA n'assure pas l'admission au baccalauréat en Génie aérospatial. Selon l’entente convenue entre le Cégep et la Polytechnique, le tiers supérieur des étudiants diplômés de Techniques de génie aérospatial, cheminement DEC-BAC en Génie aérospatial, sera admis automatiquement au BAC en Génie aérospatial.

 

Les préalables du secondaire requis pour ce cheminement DEC-BAC en Génie aérospatial

  • Mathématique Technico-sciences ou Sciences naturelles de 5e secondaire ou équivalent
  • Physique de 5e secondaire ou équivalent
  • Chimie de 5e secondaire ou équivalent

 

Une partie de la formation universitaire est offerte à l’ÉNA par des professeurs de Polytechnique et de l’ÉNA. Celle-ci met à la disposition de Polytechnique ses installations et ses aéronefs.

Ce partenariat entre les deux établissements d’enseignement vise à augmenter l’accessibilité et le maintien en éducation des jeunes du Québec en Génie mécanique et en Génie aérospatial, secteurs où les besoins de main-d’œuvre qualifiée sont en constante progression.

 

 

Taux de placement moyen des trois dernière années: 94 %
Salaire moyen débutant des trois dernières années: 43 513 $*
Salaire supérieur moyen: 65 869 $**
Taux de poursuite moyen des trois dernières années vers l'université: 58 %



*Ces données sont tirées dela Relance des sortants des programmes de formation technique du SRAM.

**Ces données constituent une moyenne de la fourchette salariale des employés les mieux rémunérés (au-delà du 75e centile), toutes tailles d'entreprises et régions confondues.

 
L'industrie aérospatiale

 

Le Québec est un joueur important dans l’industrie aérospatiale canadienne et internationale puisqu’il compte plusieurs grandes entreprises et PME dans ce secteur d’activité. Le portrait de cette industrie en dit long sur les possibilités qui attendent les finissants de l’ÉNA.

  • 407 entreprises au Québec en 2016
  • 4 046 postes à combler en 2017

D'ici 2026

  • 8 816 nouveaux postes seront créés
  • 22 865 emplois devront être comblés pour remplacer les employés, soit 31 681 postes à pourvoir

(Source: Comité sectoriel de main-d'oeuvre en aérospatiale au Québec - CAMAQ)

Employeurs potentiels
Témoignage

 

Véronique Racine

Assembleuse - Pratt & Whitney Canada, Plant 1, Longueuil

 

Diplômée en Techniques de génie aérospatial, Véronique a été embauchée chez Pratt & Whitney deux mois après la fin de ses études. Elle a travaillé en équipe avec des ingénieurs et d'autres employés dans plusieurs départements à faire des tests sur des moteurs en développement ou en production. 

«Dans mon emploi, je dois souvent monter, tester, démonter et remonter des moteurs. Toutes les tâches que je dois effectuer exigent de la précision et de la vigilance. Les délais sont bien définis et parfois assez serrés. J'aime beaucoup le travail manuel et je tiens à ce que ce soit bien fait et puis... il faut que ça bouge! Ce que je fais me convient parfaitement.» 

Université et autres formations
 
 
 
En plus des perspectives de carrières qui s’annoncent très positives pour les années à venir, tous les programmes de l’ÉNA peuvent également conduire à des études universitaires. Des programmes de génie reliés à l’industrie aérospatiale sont offerts dans plusieurs universités québécoises.
 
Bien qu'un grand nombre de ces étudiants suivent cette voie dans le cadre d'un cheminement DEC-BAC, la majorité des finissants de l'ÉNA qui poursuivent à l'université provient d'un des programmes de l'ÉNA sans option DEC-BAC.
 
 


 
*Ces données sont tirées des statistiques de la Relance des sortants des programmes de formation technique du SRAM. Ces cheminements peuvent exiger la réussite de certains préalables scientifiques qu’il est possible de suivre à l’ÉNA. De même, les diplômes de l’ÉNA peuvent également conduire à d’autres possibilités d’études universitaires que celles mentionnées plus haut.
 
 
 

Un atout pour devenir pilote

Des études à l'École nationale d'aérotechnique peuvent constituer un atout important pour toi si tu désires également suivre une formation dans une école de pilotage.
 
 

Simon Robitaille

Pilote d'avion -  Air Transat et diplômé à l'ÉNA en 2008

 
« J’ai toujours été fasciné par l’aviation et mon objectif était de devenir pilote. Avant de m’investir dans une formation en pilotage, j’ai d’abord suivi une formation à l’ÉNA afin de bien comprendre le fonctionnement mécanique d’un avion. J’étais particulièrement intéressé par les moteurs et les cours de thermodynamique étaient parmi mes préférés. Aujourd’hui, je pilote des avions de type Airbus 310 et je profite de ma formation à l’ÉNA qui me donne une très bonne compréhension de l’appareil que je commande.»
Plan du site
© Cégep Édouard-Montpetit, 945 chemin de Chambly, Longueuil
450 679-2631
Création du site web MG2 Media | Connexion
Message