historique

1993

Le Centre technologique en aérospatiale (CTA) entame ses activités dans des locaux de l'École nationale d'aérotechnique (ÉNA), du cégep Édouard-Montpetit.

1995

Le CTA participe à la conception d'un avion ultra-léger de type évolué.

2001

L’organisme ajoute une nouvelle orientation à ses activités! Il développe son expertise en usinage à haute-performance grâce à l'acquisition d'une Makino A88, une cellule d'usinage à commande numérique.

2007

Alors que ses activités ne cessaient de croître, le CTA, en collaboration avec l'École polytechnique de Montréal, inaugure de nouvelles installations à Saint-Hubert. Le Laboratoire de fabrication industrielle des composites (LFIC) est l'un des plus grands du genre et permet au CTA d'offrir une expertise en composites, surtout avec le procédé par injection sous vide ou «resin transfer molding».

2009

Toujours dans le but d'être à la fine pointe de la technologie, le CTA fait l'acquisition de deux nouvelles cellules d'usinage : deux machines à cinq axes, l'une pour les métaux très durs et l’autre pour l'aluminium et des matériaux composites.

2011

Le Centre technologique en aérospatiale (CTA) inaugure de nouvelles installations de 30 000 pi² à la suite d’un investissement de 12 millions de dollars. Une nouvelle aile entièrement dédiée aux activités de l'organisme s’ajoute à l'ÉNA permettant au CTA d'accroître son offre de services en avionique, en métrologie de nouvelle génération (inspection sans contact, CMM cinq axes), en essais non destructifs, en robotique et opération aérienne.

C'est aussi le démarrage du programme de recherche appliquée  Métrologie et inspection des composites en aérospatiale (MICA), qui est une subvention accordée par le Conseil en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

2012 

Après l'obtention d'une subvention de 2,5 M$ de la part du CRSNG, le CTA démarre le programme de recherche appliquée  Programme d'usinage multiaxe automatisé (PUMA).
 

2013

Grâce à un partenariat avec Bombardier Aéronautique, le CTA a obtenu une subvention de 1 M$ réparti sur 5 ans pour la Chaire industrielle sur la fabrication de composantes aérospatiales en matériaux composites. 

 

Plan du site
© Cégep Édouard-Montpetit, 945 chemin de Chambly, Longueuil
450 679-2631
Création du site web MG2 Media | Connexion
Message