Cégep
Campus de Longueuil
ENA
Centre Sportif
Fondation
CTA
Étudiants actuels
Futurs étudiants
Adultes
Entreprises
Communauté
Sports
Socioculturel
Réalisations
Reconnaissance
Recherche
En vedette
Un nouveau projet majeur pour le CEFIR

8 JUIN 2020 - Le CEFIR entame un projet de recherche majeur grâce à une nouvelle subvention de 360 000 $ du CRSNG, dans le cadre du Fonds d’innovation sociale destiné aux collèges et aux communautés.

D’une durée de trois ans, le projet Pratique religieuse dans les cégeps : nouvelles avenues pour une meilleure intégration vise à répertorier les méthodes utilisées dans l’ensemble des cégeps pour gérer les pratiques religieuses dans la communauté et à tester des approches nouvelles au cégep Édouard-Montpetit, autant dans la vie étudiante que dans le cadre de cours.

Les débats des dernières années autour de la laïcité, de l’immigration et de l’identité ont contribué à charger la question religieuse de tensions au Québec. Malgré un milieu ouvert sur le monde et sensibilisé aux différences, les jeunes sont encore majoritairement mal informés au sujet des religions. Le Centre d’expertise et de formation sur les intégrismes religieux, les idéologies politiques et la radicalisation (CEFIR) vise donc à trouver de nouvelles façons de désamorcer ces tensions par une recherche-action qui créera des espaces d’échange autour de la question et des enjeux religieux et qui fournira l’occasion aux étudiants de prendre en charge ces échanges. Des activités pédagogiques, une semaine thématique ainsi qu’un colloque étudiant sur la religion sont notamment prévus.

Louis-audet-gosselin_350px.jpg

Louis Audet Gosselin, directeur adjoint du CEFIR, agira comme chercheur principal du projet. Il sera accompagné par la co-chercheuse Annie Nantel, professeure en anthropologie et responsable de la Boussole interculturelle du cégep Édouard-Montpetit, ainsi que par les co-chercheurs Martin Latreille, professeur en anthropologie et Martin Geoffroy, directeur du CEFIR et professeur en sociologie. Le projet est mené en partenariat avec le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence, la Fédération des cégeps et la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent. Cette dernière contribuera en outre à la recherche par l’évaluation des activités mises en place, afin de vérifier leur efficacité et de maximiser leur impact dans le but de les pérenniser.

Des activités de recherche à distance

Depuis le mois de mars 2020, l’équipe du CEFIR poursuit ses travaux à distance. Étant donné la fermeture du cégep Édouard-Montpetit qui héberge le CEFIR, son équipe a dû adapter ses projets pour les réaliser en télétravail. Le projet Pratique religieuse dans les cégeps : nouvelles avenues pour une meilleure intégration débutera par des entretiens à distance et privilégiera la recherche documentaire avant de lancer, lorsque les circonstances le permettront, les recherches et les activités en personne. La pandémie aura permis à toute l’équipe de mettre en place des méthodes de travail créatives qui pourront transformer les façons de faire dans les années à venir.

 

PHOTO : Louis Audet-Gosselin, directeur adjoint du CEFIR et chercheur principal du projet Pratique religieuse dans les cégeps : nouvelles avenues pour une meilleure intégration.

Plan du site
© Cégep Édouard-Montpetit, 945 chemin de Chambly, Longueuil
450 679-2631
Création du site web MG2 Media | Connexion
Message
Error