Cégep
Campus de Longueuil
ENA
Centre Sportif
Fondation
CTA
Étudiants actuels
Futurs étudiants
Adultes
Entreprises
Communauté
Sports
Socioculturel
Réalisations
Reconnaissance
Recherche
En vedette
Le français vu par Dominic Champagne, Michel Rivard et Yves Duteil

18 septembre 2019 -  Dominic Champagne, Michel Rivard et Yves Duteil : le cégep Édouard-Montpetit est fier de présenter ses nouveautés du mois de septembre dans le cadre de son initiative Le français s'affiche

 

 

VisuelSlider_sept19.jpg

La communauté est ainsi invitée à visionner le témoignage de Dominic Champagne, ainsi qu’à lire les entrevues accordées par Michel Rivard et Yves Duteil pour découvrir, entre autres, ce que représente le français pour eux.

La population est également invitée à visiter la toute nouvelle page Facebook du Français s’affiche. Grâce à cette vitrine, Le français s’affiche bénéficie d’un canal supplémentaire pour poursuivre sa mission visant à contribuer au développement d’une bonne maitrise de la langue française et à promouvoir la richesse et l’importance du français.

Une langue vivante, une langue du cœur

C’est d’ailleurs de la richesse de la langue française que le militant écologiste, dramaturge et metteur en scène Dominic Champagne parle lorsqu’il la qualifie de vivante. Elle bouge, se transforme, va à sa propre rencontre, mais aussi à la rencontre de l’autre et, de ce fait, s’enrichit. La langue détermine les limites du monde dans lequel on vit et nous entraine dans différents voyages ainsi que dans des œuvres d’écrivains s’en étant servis pour bâtir des mondes qui « rassemblent l’humanité dans ce qu’elle a de plus beau, c’est-à-dire la vie de l’esprit. »

De son côté, Michel Rivard affirme que le français, c’est la « langue de [son] cœur et le cœur de [sa] vie ». Pour lui, la survie de la langue française « passe par l’amour de la langue ». Et cet amour, comme celui de la lecture, de la poésie et de la littérature, ce sont ses professeurs et ses parents qui lui ont transmis. Comme il l’affirme : « On ne peut pas bien écrire si on ne lit pas. Quand on lit et qu’on lit toutes sortes de choses, tout va suivre. On voit que le français et ses règles ne sont pas un carcan. Quand on les connaît, on peut les dépasser, les transgresser et y revenir quand on en a besoin ».

« La langue de chez nous »

Quant à Yves Duteil, il continue d’interpréter « La langue de chez nous », cette chanson dédiée à Félix Leclerc, qu’il a écrite pour célébrer le français, la langue, selon lui, « de l’immatériel, de la poésie, des émotions, des sentiments, de l’art et de la littérature ». Rappelant que le français est une des langues les « plus répandues sur la planète », il souligne que toutes les langues et toutes les cultures gagnent à se côtoyer en cultivant leurs particularités, sans pour autant s’écraser ; la diversité des langues et des cultures étant vue comme un enrichissement.  

Parmi les autres nouveautés de la vitrine Web Le français s’affiche, se trouvent la suggestion de lecture de Florence Beauregard, diplômée du Cégep, et la première capsule du nouveau jeu linguistique intitulé « Vox populi autour d’une langue », où l’on peut découvrir quel est le premier mot qui vient en tête aux étudiants du Cégep, au campus de Longueuil comme à l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA), lorsque l’on parle d’environnement.

Crédit photo : Marie-Claude Meilleur, Yanick Déry et Eric Vernazobres.

Plan du site
© Cégep Édouard-Montpetit, 945 chemin de Chambly, Longueuil
450 679-2631
Création du site web MG2 Media | Connexion
Message
Error