Accueil / blog
imprimer
Épreuve du Nord : l'ÉNA se démarque

20 FÉVRIER 2020 – L’équipe Baja-ÉNA a terminé en 8e position de l’Épreuve du Nord, tenue à l’Université Laval les 31 janvier et 1er février 2020. 

Epreuve-du-Nord_NW1.jpg

Seule représentante de niveau collégial parmi les 16 équipes d’étudiants en ingénierie, elle figure au 5e rang des meilleures performances canadiennes.

Le Baja-ÉNA surnommé Betty a connu toute une remontée au cours du week-end de compétition. Après les qualifications du vendredi, le bolide figurait au 22e rang de la grille de départ de la course finale. Or, il a particulièrement bien fait à cette épreuve d’endurance, réalisant le 6e meilleur pointage parmi les 32 véhicules présents à l’événement.

Un autre Baja aux couleurs de l’ÉNA a pris part aux épreuves. Modèle plus ancien et plus lourd surnommé Bertha, celui-ci a aussi fait bonne figure, terminant en 14e position au classement final.

L’équipe Baja-ÉNA est particulièrement fière de sa performance alors que Betty et Bertha n’ont connu aucun bris mécanique lors de la course finale, évitant ainsi de prendre du retard pour la réparation. Un fait plutôt rarissime qui démontre l’excellente préparation des étudiants de l’ÉNA.  

Unique en son genre

Epreuve-du-Nord-Equipe-NW2.jpg

L’Épreuve du Nord, qui en était à sa 15e édition, a encore une fois cette année attiré des participants d’une quinzaine d’universités des États-Unis, de l’Ontario et du Québec. S’il est si couru des étudiants en ingénierie, c’est que l’événement est unique en son genre. Alors que les compétitions de Bajas, des prototypes de véhicules tout-terrain, se déroulent souvent dans un décor désertique, l’Épreuve du Nord se démarque en effet par ses conditions hivernales.

Les participants sont d’abord soumis à une série d’épreuves de qualification afin de tester leur manœuvrabilité, accélération, suspension et traction. Lors de la course ultime d’une durée de deux heures, les équipes doivent ensuite compléter le plus grand nombre de tours possible d’un parcours à obstacles. En cas d’incident ou de bris, le but est de réparer le véhicule et de le remettre en piste rapidement.

Passion et apprentissages

Les étudiants engagés dans l’équipe Baja-ÉNA passent des heures à perfectionner leurs bolides. Cette expérience concrète leur permet de mettre en pratique les connaissances en ingénierie et en mécanique acquises en classe et de faire valoir leurs talent et adresse dans un esprit d’équipe.

L'équipe Baja-ÉNA est composée des étudiants Jean-Michel Arsenault, Kamil Belhadj, Olivier Boisvert, Alexis Chamberland, Louis Coderre, William Fournerie, Audrey Hudon, Bohdan Volochtchouk. Emmanuel Chalifoux, professeur en Techniques de génie aérospatial, ainsi que Sébastien Chénard, technicien en travaux pratiques, soutiennent l’équipe d’étudiants.

L’ÉNA tient à féliciter chaleureusement les membres de l’équipe pour leur participation et leur résultat ainsi que les membres du personnel qui les appuient dans leur projet.

Plan du site
© Cégep Édouard-Montpetit, 945 chemin de Chambly, Longueuil
450 679-2631
Création du site web MG2 Media | Connexion
Message
Error