Cégep
Campus de Longueuil
ENA
Centre Sportif
Fondation
CTA
Étudiants actuels
Futurs étudiants
Adultes
Entreprises
Communauté
Sports
Socioculturel
Réalisations
Reconnaissance
Recherche
En vedette
Miser sur les e-Sports pour favoriser l’inclusion et la réussite

4 juin 2019 — Le Cégep a innové et a favorisé l’inclusion et la réussite étudiante en intégrant officiellement les e-Sports au sein de son établissement, à l’automne 2018.

C’est ce qu’ont fait valoir Suzie Landreville, conseillère à la vie étudiante, et Pascale-Amélie Giguère, travailleuse sociale, devant plus d’une vingtaine de dirigeants du secteur postsecondaire de tout le pays, le 7 mai 2019, à Niagara Falls, en Ontario, au congrès annuel de Collèges et Instituts Canada (CICan). CICan représente 133 collèges et instituts publics situés entre les océans Atlantique et Pacifique, dont le cégep Édouard-Montpetit. Son congrès annuel a pour but de permettre l’échange de pratiques exemplaires dans le but d’« envisager l’avenir en misant sur la réussite et l’inclusion ».

« L’un des objectifs de notre présentation constituait ainsi à démystifier les stéréotypes et à adresser les préoccupations sur les jeux électroniques, ainsi qu’à partager notre expérience et à mettre en lumière l’impact sur le développement global des participants », indique Suzie Landreville.2019-05---BP---eSports---CICan.JPG

Bas de vignette : Pierre Vigeant, directeur adjoint des affaires étudiantes et communautaires, Jasmin Roy, directeur des affaires étudiantes et communautaires, Suzie Landreville, conseillère à la vie étudiante, et Pascale-Amélie Giguère, travailleuse sociale, ont participé au congrès annuel de Collèges et Instituts Canada (CICan), en mai 2019, à Niagara Falls, en Ontario.

Développement de compétences

Depuis l’automne 2018, une équipe de sports électroniques, encadrée par des professionnels, a été ajoutée aux équipes Lynx déjà existantes du Cégep. Cette équipe, comme celles d’autres institutions collégiales et universitaires, fait officiellement partie de la Fédération québécoise de sports électroniques. Depuis sa création, une trentaine d’étudiants cyberathlètes a été choisie pour en faire partie. Ces étudiants sont répartis dans diverses équipes et sont soutenus par un entraîneur et trois entraîneurs adjoints.

Les effets de cette participation aux e-Sports sont bénéfiques pour les participants, selon Suzie Landreville. « Nous observons des impacts positifs sur la motivation d’être au cégep, une plus grande persévérance scolaire ainsi qu’une volonté de dépassement de soi et de création de relations harmonieuses avec autrui. Développer une confiance mutuelle avec l’entraîneur et les autres joueurs constitue également un élément important apporté par le programme. »

Les joueurs développent également des compétences nécessaires à leur réussite personnelle et scolaire. « Les compétences acquises par les jeux sont transférables dans plusieurs sphères de la vie des étudiants, affirme-t-elle. Par exemple, plusieurs qualités nécessaires à la réussite au Cégep sont aussi importantes pour être un bon joueur, comme la capacité de concilier plusieurs dossiers en même temps ou avoir une excellente maîtrise de ses émotions. »

Briser l’isolement

Faire partie d’une équipe de sports électroniques contribue également à briser l’isolement social souvent associé aux jeux électroniques, et améliore l’estime de soi, selon Pascale-Amélie Giguère. Elle salue d’ailleurs le soutien du Cégep envers les étudiants ayant une passion pour le gaming. « Ça contribue au maintien de la santé mentale, affirme-t-elle. En plus, les joueurs, pour faire partie de l’équipe, doivent réussir leurs cours et faire au moins trois heures d’activité physique par semaine. »

Bien que novateur, le cégep Édouard-Montpetit n’est pas le seul établissement à avoir soutenu le développement des e-Sports au sein de son établissement. Suzie Landreville et Pascale-Amélie Giguère ont d’ailleurs visité le collège Durham, à Oshawa, en Ontario, qui possède, depuis peu, des installations impressionnantes pour la pratique des sports électroniques.

« Il est certain que cette visite nous a donné des idées », souligne Suzie Landreville.

2019-05---AP---sSports---CICan.JPG

Bas de vignette : Suzie Landreville et Pascale-Amélie Giguère ont, en mai 2019, visité le collège Durham, à Oshawa, en Ontario, qui possède, depuis peu, des installations impressionnantes pour la pratique des sports électroniques.

 

 

Plan du site
© Cégep Édouard-Montpetit, 945 chemin de Chambly, Longueuil
450 679-2631
Création du site web MG2 Media | Connexion
Message
Error