Accueil
imprimer

CTA-Bandeau25e-4.jpg

 

Le Centre technologique en aérospatiale célèbre cette année son 25e anniversaire de fondation. Depuis sa création, le CTA se démarque par son innovation en recherche et par sa capacité à soutenir les entreprises d’ici dans leur développement, à accroître leurs connaissances et leur compétitivité dans le secteur aérospatial.
En tant que centre de recherche appliquée, le CTA a développé et consolidé au fil des ans des partenariats fructueux, partenariats qui aujourd’hui le positionnent comme un acteur-clé de l’industrie. 
Présentation du CTA   |   Un peu d'histoire

 

Un centre de recherche appliquée qui a acquis une renommée 

À titre de Centre collégial de transfert de technologie (CCTT), le Centre technologique en aérospatiale (CTA) accompagne les entreprises et les organismes dans l’innovation par le soutien technique, le développement technologique, l’information et la formation. Comme les 45 autres CCTT, dont la responsabilité relève des cégeps, le CTA est un organisme reconnu par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science (MESRS). Il fait partie du Réseau Trans-tech .

Audace-dinnover-page-couvert-fr.png

Le CTA a comme mandat d'exercer ses activités de recherche appliquée, d'aide technique et d'information dans le domaine de l’aérospatiale. Sa mission est de fournir à ses clients et partenaires, principalement les PME québécoises, des services à valeur ajoutée en termes de soutien à l'innovation et au développement en aérospatiale, leur permettant d'accroître leurs connaissances, leur productivité, leur compétitivité ainsi que la qualité de leurs produits et services.

Pour en savoir plus, consultez la brochure corporative du CTA, «L'audace d'innover».

 

Un peu d'histoire...

 

Logo-CTA-25-ans---seul---couleur.png

1993

Le Centre technologique en aérospatiale (CTA) entame ses activités dans des locaux de l'École nationale d'aérotechnique (ÉNA), du cégep Édouard-Montpetit.

1995

Le CTA participe à la conception d'un avion ultra-léger de type évolué.

2001

L’organisme ajoute une nouvelle orientation à ses activités! Il développe son expertise en usinage à haute-performance grâce à l'acquisition d'une Makino A88, une cellule d'usinage à commande numérique.

2007

Alors que ses activités ne cessaient de croître, le CTA, en collaboration avec l'École polytechnique de Montréal, inaugure de nouvelles installations à Saint-Hubert. Le Laboratoire de fabrication industrielle des composites (LFIC) est l'un des plus grands du genre et permet au CTA d'offrir une expertise en composites, surtout avec le procédé par injection sous vide ou «resin transfer molding».

2009

Toujours dans le but d'être à la fine pointe de la technologie, le CTA fait l'acquisition de deux nouvelles cellules d'usinage : deux machines à cinq axes, l'une pour les métaux très durs et l’autre pour l'aluminium et des matériaux composites.

2011

Le Centre technologique en aérospatiale (CTA) inaugure de nouvelles installations de 30 000 pi² à la suite d’un investissement de 12 millions de dollars. Une nouvelle aile entièrement dédiée aux activités de l'organisme s’ajoute à l'ÉNA permettant au CTA d'accroître son offre de services en avionique, en métrologie de nouvelle génération (inspection sans contact, CMM cinq axes), en essais non destructifs, en robotique et opération aérienne.

C'est aussi le démarrage du programme de recherche appliquée  Métrologie et inspection des composites en aérospatiale (MICA), qui est une subvention accordée par le Conseil en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

2012 
Après l'obtention d'une subvention de 2,5 M$ de la part du CRSNG, le CTA démarre le programme de recherche appliquée  Programme d'usinage multiaxe automatisé (PUMA).
 
2013
Grâce à un partenariat avec Bombardier Aéronautique, le CTA a obtenu une subvention de 1 M$ réparti sur 5 ans pour la Chaire industrielle sur la fabrication de composantes aérospatiales en matériaux composites. 
 
2014

Le CTA, Bombardier Aéronautique et leurs partenaires remportent un prix Partenariat de l'Association pour le développement de la recherche et de l'innovation au Québec (ADRIQ). 

2016

Le CTA met en oeuvre un tout nouveau programme de recherche en opérations aériennes (OPAIR) grâce à des subventions gouvernementales de 4,25 M$.

2017

Le CTA fait l'acquisition d'un nouvel avion qui servira à effectuer des tests en vol (laboratoire volant), contribuant ainsi à accélérer le développement de nouveaux systèmes déployés dans les centres de recherche, les universités et les entreprises partenaires.

 

Une équipe chevronnée de près de 60 spécialistes

 

ImageEquipeCTA-vue-aerienne.jpgLe Centre technologique en aérospatiale compte sur une équipe de près de 60 spécialistes chevronnés, dont font partie également plusieurs professeurs et étudiants du cégep Édouard-Montpetit.
Issus des milieux industriel, universitaire et de la recherche,  les membres de l'équipe du CTA oeuvrent au sein de cinq grands domaines :
  • avionique et opérations aériennes

  • composites

  • essais non destructifs

  • fabrication métallique

  • robotique

Pour en savoir plus sur leur expertise et joindre un membre de l'équipe, consultez la page «Équipe» du CTA
Vous voudriez vous joindre à l'équipe ? Cliquez ici pour savoir comment postuler. 
 
Le CTA en vidéos

25 ans d'innovation !

 


L'audace d'innover 

 
Restez informé sur le CTA en vous abonnant à notre infolettre 
 

Restez informés des nouvelles et activités sur le CTA en vous abonnant à notre infolettre !

Adresse courriel:

Nous utilisons une plateforme automatisée de marketing dans le but de gérer la relation avec nos clients et leur envoyer des courriels promotionnels. En cliquant sur «S'abonner», vous acceptez que l'information fournie nous soit transmise en accord avec notre politique de confidentialité et nos conditions d'utilisation.

 

Parues en 2018 

Cliquez ici pour accéder aux infolettres parues en 2016 et 2017.

 

Plan du site
© Cégep Édouard-Montpetit, 945 chemin de Chambly, Longueuil
450 679-2631
Création du site web MG2 Media | Connexion
Message