Cégep
Campus de Longueuil
ENA
Centre Sportif
Fondation
CTA
Étudiants actuels
Futurs étudiants
Adultes
Entreprises
Communauté
Sports
Socioculturel
Réalisations
Reconnaissance
Recherche
En vedette
Ose créer l’avenir

7 MAI 2018 - L’ÉNA et l'ÉMAM saluent l’initiative de l’industrie aérospatiale du Québec qui a lancé le 7 mai 2018 une campagne de valorisation de l’aérospatiale nommée « Ose créer l’avenir ».

Cette campagne de valorisation de l'aérospatiale vise à faire connaître la multitude de possibilités de carrière qu’offre ce secteur de pointe toujours en croissance. Elle est mise sur pied en collaboration avec Aéro Montréal, le Comité sectoriel de main‑d’œuvre en aérospatiale (CAMAQ), l’ÉNA, l’ÉMAM, Airbus, Bombardier, CAE et les partenaires de l’industrie.

Des carrières et des défis illimités

Par le biais d’une campagne publicitaire sur le Web et les médias sociaux, le public est invité à visiter le www.oselaero.ca afin d’y découvrir cette industrie en forte demande de main-d’œuvre qualifiée, ses profils de carrières, ses emplois offerts et ses nombreuses formations variées ainsi que les innovations technologiques qui représentent un attrait important pour ses futurs travailleurs.

La campagne « Ose créer l’avenir » s’adresse autant aux travailleurs en réorientation de carrière, aux chercheurs d’emplois, aux élèves de 4e et 5e secondaire, aux parents ainsi qu’aux conseillers en orientation. Les élèves de 4e et 5e secondaire pourront prendre part à différentes activités « découvertes » et promotionnelles qui jalonneront la campagne tout au long de l’année scolaire 2018-2019, notamment l’activité Portes ouvertes de l’ÉMAM qui aura lieu les 11 et 12 mai prochain. Il est possible d’en savoir plus sur cette activité en visitant la page Facebook de la campagne à cette adresse : facebook.com/oselaero.

Une industrie innovante et en expansion

 « L’aérospatiale est un moteur d’innovation au Québec. Les quelque 200 entreprises qui œuvrent dans ce secteur de pointe ont plus que jamais besoin de main-d’œuvre qualifiée pour demeurer compétitives à l’échelle mondiale et à l’avant-garde des innovations technologiques de demain, affirme M. Sylvain Lambert, directeur général du cégep Édouard-Montpetit et directeur de l’ÉNA. C’est pourquoi, l’ÉNA et l’ÉMAM sont fiers de se joindre à cette initiative qui met en lumière les formations de qualité permettant d’assurer une relève de qualité pour le secteur. »

De son côté, M. Mario Héroux, directeur de l’ÉMAM, renchérit sur le fait que près de 30 000 emplois seront à combler d’ici 2027. « Dans ce contexte, il est impératif que tous les acteurs-clé de l’aérospatiale unissent leurs forces pour répondre aux besoins criants de l’industrie, en attirant plus de futurs travailleurs dans ses nombreux programmes de formation. »

Mentionnons que l’ÉMAM, une école de la Commission scolaire de Montréal, accueille actuellement un total de 450 élèves à temps plein sur une capacité de 1 200. Du côté de l’ÉNA, une école affiliée au Cégep Édouard-Montpetit, on compte 803 étudiants à temps plein sur une capacité de 1 300.

Pour tout connaître sur la campagne «Ose créer l’avenir», visitez le www.oselaero.ca ou suivez les activités de la page Facebook Ose l’Aéro en utilisant le mot clic #OSELAERO.

À propos de l’École nationale d’aérotechnique

Fondée en 1964, l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) est aujourd’hui la plus importante maison d’enseignement en aérotechnique en Amérique du Nord et la seule au Québec à former des techniciens en aéronautique. Grâce à ses trois programmes collégiaux uniques en Techniques de génie aérospatial (incluant le DEC-BAC en Génie aérospatial), en Techniques de maintenance d’aéronefs et en Techniques d’avionique (incluant le DEC-BAC en Avionique) et à ses installations d’une valeur de 85 M$, qui comprennent 5 hangars abritant 37 aéronefs, l’ÉNA forme une main-d’œuvre technique spécialisée très demandée. Réputé pour son expertise et sa polyvalence, le Centre de service aux entreprises et de formation continue de l’ÉNA propose quant à lui des solutions intégrées de formation en entreprise répondant à leurs besoins spécifiques.

À propos de l’ÉMAM

Construite en 1994 et fruit d’un travail de concertation entre le ministère de l’Éducation du Québec (aujourd’hui le MEES), la Commission des écoles catholiques de Montréal (aujourd’hui la CSDM) et le Centre d’adaptation de la main-d’œuvre aérospatiale du Québec (CAMAQ), l’École des métiers de l’aérospatiale a vu le jour. Mieux connue sous le nom de l’ÉMAM, elle est la première école-usine au Canada et la seule au monde à faire partie d’un réseau scolaire public. L’établissement fait figure de référence dans le domaine et sa réputation dépasse largement nos frontières. Avec son parc-machines d’une valeur de plus de 30 millions de dollars, l’ÉMAM reproduit en tous points le contexte de travail en entreprise. Unique au Québec, cette école offre en exclusivité des programmes nationaux tels que Montage de câbles et de circuits, Montage mécanique et Montage de structures en aéronef. Plusieurs autres programmes de formation en aérospatiale y sont également dispensés par des enseignants/formateurs hautement qualifiés. D’ailleurs, une passerelle DEP-DEC est possible pour plusieurs d’entre eux. L’ÉMAM dispose aussi d’un service aux entreprises axé sur les besoins spécifiques requis en offrant un éventail de formations dans un cadre des plus adaptatifs.

Plan du site
© Cégep Édouard-Montpetit, 945 chemin de Chambly, Longueuil
450 679-2631
Création du site web MG2 Media | Connexion
Message