Accueil / blog
imprimer
Des personnalités offrent des textes inédits au Cégep

13 MARS 2017 - Dans le cadre du mois de la Francophonie et des activités de valorisation de la langue française Le français s’affiche, des auteurs et artistes ont offert au Cégep des textes inédits où ils explorent leur rapport à la langue.

Ils y explorent leur rapport à la langue. Parmi eux, soulignons la participation du peintre et romancier Marc Séguin qui, dans «J’aime en français», aborde cette langue qui est «devenue un choix»; des auteures-interprètes Stéphanie et Mélanie Boulay qui nous parlent, entre autres, d’identité, d’histoire et de mots pour s’ouvrir aux autres et à la différence; de l’artiste Boucar Diouf qui, dans «Une richesse à prospecter» exprime, à sa façon, « les beautés de la langue de Molière (…)»; de l’écrivain et dramaturge Simon Boulerice qui nous partage son amour des néologismes; et du communicateur et auteur Alain Labonté qui nous raconte la vie des mots.

 

Selon le coordonnateur de ce projet, Jean-Sébastien Ménard, professeur de littérature et répondant du dossier de la valorisation du français au cégep Édouard-Montpetit : « Il est très enrichissant de découvrir le rapport à la langue française d'artistes, d'écrivains et de personnalités inspirantes qui nourrissent nos propres réflexions. La langue est riche, vivante et diversifiée.  Tous les témoignages recueillis à ce jour ne font que renforcer l’idée que c'est important de se l'approprier parce que c'est avec elle qu'on s'ouvre au monde, aux autres et à soi-même ».

 

Des témoignages d’horizons divers

En plus de ces chroniques sur la langue, le Cégep a produit des capsules vidéo où l’on peut entendre les témoignages de plusieurs personnalités influentes de la société québécoise. Issues de domaines d’activités variés, elles nous parlent du français, ce qu’il représente et la place qu’il occupe dans leur quotidien professionnel. On peut notamment y entendre les témoignages de Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal, de Lorraine Pintal, auteure, comédienne, et directrice artistique du Théâtre du Nouveau Monde, de Réjean Frenette, ancien ambassadeur et membre du conseil d’administration de l’Université Senghor, et de Catherine Martel, chercheuse à l’Institut de cardiologie de Montréal et professeure en médecine à l’Université de Montréal.

 

Des jeux pour tester ses connaissances

En tout temps, les internautes peuvent également tester leurs connaissances en participant à des jeux linguistiques où l’on s’interroge sur l’emploi d’expressions, souvent courantes pour les experts d’une discipline, mais dont le sens échappe souvent aux autres. Et les réponses ont de quoi surprendre !

 

Le français s’affiche fièrement à Édouard-Montpetit

Le cégep Édouard-Montpetit est fier d’organiser ces activités et de pouvoir compter sur la participation de membres du personnel, d’étudiants, d’écrivains, d’artistes et de personnalités de renom pour souligner l’importance, la richesse et la vitalité du français. Pour consulter tous les contenus du centre virtuel de références, Le français s’affiche, qui entamait en janvier 2017 sa 2e année d’existence, rendez-vous à http://www.cegepmontpetit.ca/lefrancais-saffiche

 

Au cégep Édouard-Montpetit, le français s’affiche, fait réfléchir et s’anime toute l’année, particulièrement pendant le mois de la Francophonie !

Plan du site
© Cégep Édouard-Montpetit, 945 chemin de Chambly, Longueuil
450 679-2631
Création du site web MG2 Media | Connexion
Message