Accueil / blog
imprimer
Le CTA reçoit 4,25M$ pour un projet de recherche

7 SEPTEMBRE 2016 – Le Centre technologique en aérospatiale amorcera un projet de recherche sur les opérations aériennes avec Bombardier, Esterline CMC Électronique et Certification Center Canada.

Le Centre technologique en aérospatiale du cégep Édouard-Montpetit recevra un montant total de 4,25 M$ réparti sur cinq ans afin de développer un tout nouveau programme de recherche portant sur les opérations aériennes (OPAIR). De ce montant, 2,3 M$ seront remis par le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), 851 169 $ par le gouvernement du Québec et 1,1 M$ par la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI). Ce programme regroupera également trois partenaires industriels : Bombardier, Esterline CMC Électronique et Certification Center Canada (filiale de Marinvent Corporation).

 

Un programme qui répond aux besoins de l’industrie

Le CTA pourra ainsi mettre en place de nouvelles infrastructures et développera une expertise de pointe unique au Québec. Le programme OPAIR sera bénéfique pour les entreprises du milieu aéronautique et permettra de combler les lacunes du marché en matière d’instrumentation d’aéronefs, d’analyse de données et de tests de pré-certification.« Le CTA disposera ainsi des infrastructures pour permettre aux entreprises d’accélérer le développement de nouveaux systèmes pour les aéronefs afin d’être plus compétitives à l’échelle internationale », explique Pascal Désilets, directeur général du CTA.

La subvention du CRSNG financera la réalisation des projets du programme OPAIR qui mobilisera une vaste équipe de recherche incluant des chercheurs du CTA, une vingtaine d’étudiants stagiaires ainsi que des professeurs de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) du cégep Édouard-Montpetit. Ce programme servira aussi à développer des techniciens spécialisés en instrumentation qui pourront être déployés chez les entreprises partenaires. « En plus de combler les lacunes du marché, le projet OPAIR permettra de développer des aptitudes particulières et des expertises de pointe qui seront grandement utiles aux entreprises du secteur, dont les PME », mentionne François Dorval, vice-président – qualité et navigabilité de Esterline CMC Électronique. Les subventions de la FCI et du Québec permettront, quant à elles, l’achat d’un avion bimoteur, de systèmes d’acquisition de données et de logiciels spécialisés.

 

Une variété de projets à réaliser

Parmi les autres activités prévues au cours des prochaines années, l’équipe du programme de recherche OPAIR fera des tests de capteurs innovateurs et effectuera l’essai de différentes approches pour minimiser le poids de ceux-ci dans les avions. Elle travaillera aussi sur de nouvelles méthodes de tests pour réduire les coûts des expérimentations sur de futurs modèles d’avions et poursuivra son étude sur la réduction de bruits des petits avions en réalisant des tests de concepts d’hélices.

 

Photo : Certains membres de l’équipe du programme de recherche OPAIR : Réjean Desmeules, technicien en maintenance d’aéronefs à l’ÉNA, Jean-François Daigle, technicien en avionique au CTA, Maxence Vandevivere, ingénieur en avionique au CTA, Pascal Désilets, directeur général du CTA, Claude Perron, directeur scientifique au CTA, Nicholas Laurin, coordonnateur du Département d’avionique à l’ÉNA et Daniel Trudeau, technicien en maintenance à l’ÉNA.

Plan du site
© Cégep Édouard-Montpetit, 945 chemin de Chambly, Longueuil
450 679-2631
Création du site web MG2 Media | Connexion
Message