Accueil / blog
imprimer
Le cégep Édouard-Montpetit poursuit son projet en Bolivie

30 OCTOBRE 2015 - C’est en 2015 que le projet Éducation pour l’emploi (ÉPE) « Mécanique industrielle : mécatronique » a vraiment démarré en Bolivie. 

Financé par le Ministère des Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada et chapeauté par Collèges et instituts Canada (CICan), ce programme permet aux collèges et aux instituts canadiens de contribuer à la diminution de la pauvreté dans les pays en voie de développement, grâce à l’amélioration de la formation technique. Le projet auquel participent le cégep Édouard-Montpetit et le cégep St-Jean-sur-Richelieu vise le développement d’un programme de formation d’une année en mécatronique, une spécialité de la mécanique industrielle. Il s’agira de la première spécialité en mécatronique de niveau technique offerte en Bolivie.

Déjà trois missions de travail réalisées en 2015

En avril 2015, MMES Nicole Mercier, directrice du service de développement international, et Pascale Bernier, gestionnaire de projets internationaux au service de développement international du Cégep, accompagnées d’intervenants du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu, se sont envolés vers la Bolivie, afin d’y réaliser une première mission de mise en œuvre.

Les enseignants du programme de mécanique industrielle de notre partenaire bolivien, l’Instituto Tecnológico José Luis San Juan García (ITJLSJG) de la ville de Tupiza, ont grandement été mis à contribution durant cette mission ! Ils ont d’abord suivi une formation pour développer l’Analyse de situation de travail, une étape importante dans le développement d’un programme de formation selon l’approche par compétences. Dans un deuxième temps, ils ont mené des entrevues auprès de quinze entreprises minières et agricoles des départements de Potosí et de Santa Cruz, afin de connaître leurs besoins en matière de main d’œuvre en automatisation ou mécatronique. Les résultats de ces entretiens ont été compilés et analysés afin de dresser le portrait des compétences requises chez les travailleurs par les entreprises, et d’élaborer le programme de l’année de spécialisation en mécatronique.

Cette mission visait aussi à mettre l’accent sur les services à développer en formation continue, en insertion en emploi, en suivi des diplômés et en gestion des stages. Des visites auprès d’entreprises locales ont ainsi permis de réaliser une analyse des besoins du secteur économique en matière de formation continue. De plus, les entretiens réalisés avec des acteurs économiques de la région de Tupiza ont permis de constater la haute estime portée à notre partenaire.

Pour souligner la présence canadienne dans la ville de Tupiza, dont la population s’élève à plus de 30 000 habitants, six journalistes ont participé à une conférence de presse convoquée par l’Instituto, offrant ainsi une couverture médiatique des plus favorables.

Dans la foulée de ce projet, une autre mission a eu lieu en Bolivie en juin 2015, et a impliqué un enseignant et une conseillère pédagogique du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu. Cette mission avait pour but de former le personnel de l’institut bolivien à l’élaboration d’un programme d’études selon l’approche par compétences.

Finalement, du 11 au 24 octobre 2015, le cégep Édouard-Montpetit et le cégep St-Jean-sur-Richelieu ont accueilli huit professeurs boliviens des programmes de mécanique industrielle et d’électricité industrielle.

Le professeur de génie aérospatial de l’ÉNA, Michel Michaud, a offert deux jours de formation en logiciel de dessin assisté par ordinateur Inventor. Les Boliviens ont aussi profité d’une visite des installations de l’ÉNA, un moment fort apprécié. Au cégep St-Jean-sur-Richelieu, les cours suivis par les boliviens portaient sur d’autres sous-spécialités de la mécatronique : pneumatique/hydraulique, contrôle numérique et usinage (CNC), automatisation et robotique. Des visites dans deux entreprises (minière et agricole) de la Montérégie ont complété le programme de formation échelonné sur deux semaines.

Moment important du projet, cette mission visait à initier la formation technique en mécatronique de huit professeurs de l’ITJLSJG. La formation se poursuivra en janvier 2016, alors que des enseignants des deux cégeps impliqués se rendront en Bolivie.

Le renforcement des capacités de gestion de l’équipe de direction, le développement d’une unité de formation continue et d’insertion en stage et en emploi, le développement d’outils pour développer l’intérêt des jeunes filles pour un domaine traditionnellement masculin et l’achat d’équipement spécialisé constituent d’autres aspects du projet « Mécanique industrielle : mécatronique », qui se poursuivra jusqu’en janvier 2017.

 

Photo 1 : Nicole Mercier et Pascale Bernier, entourées de représentants de l’Instituto Tecnológico José Luis San Juan García et d’ingénieurs de l’entreprise minière Lambol, près de Tupiza.

Photo 2 : Remise de diplôme par François Leclair, professeur du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu, à Wilder Juan Chambi Quispe, professeur de l’ITJLSJG

Photo 3 : Michel Michaud, professeur de l’ÉNA, et Gonzalo Apaza Huanca, professeur de mécanique industrielle à l’ITJLSJG, durant la formation du logiciel Inventor

 

Plan du site
© Cégep Édouard-Montpetit, 945 chemin de Chambly, Longueuil
450 679-2631
Création du site web MG2 Media | Connexion
Message