Accueil / blog
imprimer
Le CA du Cégep dénonce les coupes dans le réseau collégial

23 AVRIL 2015 - Les membres du CA du Cégep, réunis le 21 avril 2015, ont approuvé unanimement une résolution dénonçant les nouvelles compressions budgétaires.

 

Ces compressions sont récurrentes et imposées au Cégep et à l’ensemble du réseau collégial par le gouvernement du Québec. Par la voix du président du C.A., M. Paul St-Onge, ils demandent au ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la recherche, M. François Blais, de réduire ces compressions prévues pour l’année scolaire 2015-2016.

 

La place de l’éducation dans notre société

Le dernier budget provincial prévoit, pour l’exercice financier débutant le 1er avril 2015, une augmentation de 0,2 % du budget de la province accordé à l’éducation. « Cet état de fait nous laisse perplexes quant à l’importance qu’accorde le gouvernement du Québec à l’éducation. Nous considérons que l’éducation devrait être au cœur des priorités de notre gouvernement : ce n’est pas en appauvrissant les réseaux d’éducation que nous développerons le Québec. Il en va de l’avenir de notre jeunesse » a déclaré M. St-Onge dans une lettre adressée au ministre Blais.

 

Impacts des compressions au cégep Édouard-Montpetit

Depuis 2011, le Cégep a dû absorber une succession de compressions budgétaires qui totalisent près de 5,5 M$ (pour le réseau collégial : 150 M$), alors que les crédits accordés par le Ministère ne couvrent même pas les coûts de système (avancement d’échelon, frais de chauffage, etc.) qui découlent de décisions gouvernementales ou d’obligations légales.

 

« Sur un budget total de 85 M$, seulement 63 M$ proviennent de l’État pour l’enseignement régulier alors qu’il nous en coûte 71 M$. La partie réellement compressible de ce budget, c’est-à-dire la marge de manœuvre du Cégep, n’est que de 8 M$, ce qui représente une coupe véritable de 20 % » a tenu à expliquer le directeur général du Cégep, M. Serge Brasset. Notons que le Cégep ne peut compter que sur sa capacité à générer des revenus autonomes grâce à ses services autofinancés afin de présenter un budget équilibré

 

Ces nouvelles coupes au budget pourraient avoir des conséquences considérables sur les services offerts à l’étudiant. Même si la Direction du Cégep a tenu à souligner, par le biais d’une communication auprès du personnel et des étudiants de ses deux campus, qu’elle demeurait vigilante et qu’elle suivrait de près tout développement, force est de constater que l’inquiétude s’installe peu à peu au sein de l’établissement.

 

À propos du cégep Édouard-Montpetit

Le cégep Édouard-Montpetit est un établissement d’enseignement supérieur, constitué du campus de Longueuil et de l’École nationale d’aérotechnique. Il met en œuvre des programmes d’études et des activités de formation de haute qualité, tant au secteur régulier qu’à la formation continue. Le Cégep vise le développement de personnes compétentes, autonomes, critiques et engagées dans leur milieu. Par ses activités d’enseignement et de recherche et par les services qu’il offre à la collectivité, il contribue à la vitalité sociale et culturelle de sa communauté et met à profit son expertise sur le plan régional, national et international.

 

Pour en connaître davantage sur le cégep Édouard-Montpetit et ses activités, visitez le www.cegepmontpetit.ca ainsi que les pages Facebook du Cégep (Facebook.com/CollegeEdouardM et Facebook.com/ENAerotechnique).

 

 

 

Plan du site
© Cégep Édouard-Montpetit, 945 chemin de Chambly, Longueuil
450 679-2631
Création du site web MG2 Media | Connexion
Message