Accueil / blog
imprimer
«On est mieux au gym qu'à l'urgence!»

1er AVRIL 2015 - Après avoir subi deux infarctus, Thérèse Vézina a décidé de s'inscrire au programme «En forme et En santé, Coeur-Action».

 

«En respectant mes limites, j'ai repris de l'énergie et la confiance en moi est revenue. J'ai maintenant plus d'entrain et la formule de ce programme est très conviviale, partage la Longuilloise. Pour ma part, je me dis maintenant qu'on est mieux au gym qu'à l'urgence.»

 

Le programme d'activités physiques s'adresse à toute personne qui désire prendre sa santé en main. Il vise à prévenir certaines conditions de santé comme l'obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, l'hypertension et l'arthrose.

 

La présence d'un kinésiologue, lors des plages horaires d'entraînement, permet aux personnes inscrites d'optimiser leurs performances motrices et différents aspects de leur condition physique pour développer l'envie d'être physiquement actif sur une base régulière.

 

«Le but est d'adopter un mode de vie sain. En tenant compte de la capacité de chacun, j'aide les gens à sortir de leur zone de confort pour augmenter leur résistance, sans se mettre à bout, explique le kinésiologue Jean-Luc Letellier. Je ne veux pas entrer dans les exercices trop techniques pour démotiver la personne.»

 

S'entraîner à son rythme

 

Mme Vézina, qui entame bientôt sa troisième année dans le cadre de ce programme, se dit rassurée de pouvoir s'entraîner en présence de spécialistes de la santé. 

 

«Jean-Luc me montre comment exécuter certains mouvements, à mon rythme. Avec mon état de santé, je demeurais avec une crainte et je voulais éviter de me laisser traîner. Je viens en salle d'entraînement deux fois par semaine, à raison d'une heure par séance. Cette activité m'a permis de développer des liens avec d'autres gens qui sont inscrits. Je complète cet entraînement avec de la marche que je fais régulièrement.»

 

Évaluation préalable

 

Les personnes qui désirent s'inscrire au programme En forme et En santé peuvent le faire d'elles-mêmes ou après avoir été référées par un professionnel de la santé. Le kinésiologue déterminera par la suite si vous êtes physiquement apte à faire un entraînement supervisé ou si la consultation d'un médecin, au préalable, est préférable. Au besoin, Dre Michèle Dussault, omnipraticienne, et Dre Sylvie Maillette, cardiologue, encadreront l'entraînement des clients porteurs d'une condition cardiaque qui nécessite une supervision médicale plus spécifique lors des activités physiques.

 

(Article paru dans le journal Le Courrier du Sud, le mercredi 11 mars 2015.)

 

 

Plan du site
© Cégep Édouard-Montpetit, 945 chemin de Chambly, Longueuil
450 679-2631
Création du site web MG2 Media | Connexion
Message